Knowledge Library

  Back to Knowledge Library
Multimedia
July 23, 2018

Arrival at Santa-Isabel Airport

The first foreign civilians from Biafra arrive at the Santa-Isabel airport. The original photograph includes a description, which is included below in French and translated into English.

(Aéroport de Santa-Isabel. Arrivée des premiers civils étrangers en provenance de Biafra. Santa-Isabel airport. Arrival of the first foreign civilians from Biafra.)

Depuiis [sic] le 6 juillet 1967, la guerre civile fait des ravages parmi la population civile.
Dans les zones de combat situées au contact des territoires contrôlés d’une part par les forces fédérales, d’aiutre part par les forces biafraises, c’est une guerre sans front, sans champs de batailles, oû nombreux sont les villages détruits, très nombreux les femmes et les enfants errant à la recherche de nourriture et d’abri.
A cela s’ajoutent les effets du blocus exercé depuis plusieurs mois par le gouvernement de Lagos sur terre, sur mer et dans les airs à l’encontre du Biafra, oû [sic] vivent plus de dix millions de personnes.
Les conséquences en sont la malnutrition et la propagation de maladies par carence alimentaire ou manque de médicaments essaentiels [sic].

On July 6 1967, the civil war ravaged the civilian population.
In the combat zones in contact with the territories controlled by the federal forces on one side and on the other side by the Biafran forces, it is a war without a front and without battlefields, where many villages are destroyed and very many women and children wander in search of food and shelter.
Added to this are the effects of the blockade exercised for several months by the Lagos government on land, at sea, and in the air against Biafra, where live more than ten million people.
The consequences are malnutrition and the spread of food-deficient diseases or lack of essential drugs.

Aéroport de Santa-Isabel. Arrivée des premiers civils étrangers en provenance de Biafra. Santa-Isabel airport. Arrival of the first foreign civilians from Biafra. Depuiis le 6 juillet 1967, la guerre civile fait des ravages parmi la population civile. Dans les zones de combat situées au contact des territoires contrôlés d'une part par les forces fédérales, d'aiutre part par les forces biafraises, c'est une guerre sans front, sans champs de batailles, oû nombreux sont les villages détruits, très nombreux les femmes et les enfants errant à la recherche de nourriture et d'abri. A cela s'ajoutent les effets du blocus exercé depuis plusieurs mois par le gouvernement de Lagos sur terre, sur mer et dans les airs à l'encontre du Biafra, oû vivent plus de dix millions de personnes. Les conséquences en sont la malnutrition et la propagation de maladies par carence alimentaire ou manque de médicaments essaentiels.